Devis


En cochant cette case, je confirme avoir lu et accepté la politique de confidentialité

Les champs marqués * sont obligatoires

Conformément à la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à Cinéréa, ou par mail à contact@cinerea.fr

Les Actualités de Cinéréa

Vin, vendange et millésime 2015

Vendanges 2015 et millésime

Publié le 21 octobre 2015, par Cinéréa dans Autour du vin


Les vendanges se terminent dans la plupart des régions viticoles françaises. Il ne reste que les derniers tries des grands vins liquoreux à ramasser pour certains.

Quelle sera la tendance du millésime 2015 ?

Par expérience, on n’a jamais entendu un vigneron dire que la vendange de l’année était mauvaise. Il y a certes toujours des aspects positifs, car on peut le comprendre, il y a tellement d’enjeux économiques. Ainsi, nos amis vignerons ont tendance à voir le verre à moitié plein, qu’à moitié vide, du moins dans cet aspect du problème. Mais, comme nous sommes là souvent pour décrypter un peu les sous – entendus viticoles, des partenaires du réseau CINEREA INTERNATIONAL ont enquêté dans leur région.

Un beau millésime en perspective

La tendance globale parle d’un beau millésime, avec des raisins sains, mais peu nombreux. L’arrière saison a permis de vendanger à maturité malgré la pluie de mi – septembre, un peu trop longue aux peurs de certains. Le vent présent a asséché les raisins, ne permettant pas à la pourriture de s’installer. De toute façon, il faut un peu d’eau.

La fraîcheur de l’arrière saison a maintenu la bonne acidité, celle qui permet la garde. Bref, il y aurait aux dires de nos camarades vignerons de beaux raisins bien équilibrés pour faire un joli millésime 2015 mais avec une production faible, ce qui veut dire en langage vigneron : réserver vos vins et attendez – vous à payer plus cher. Mais, c’est normal.

Vendanges et millésime dans le beaujolais

En Beaujolais : Olivier Arnoux et Pierre Marie Foillard de VAD INCENTIVES ont parcouru quelques crus de Beaujolais pour nous ramener des bonnes nouvelles.

« Cette année, les vignerons ont, plus que jamais, privilégié l’égrappage avec de longues macérations afin de mettre en valeur l’intensité et la puissance du millésime. Et toujours notre macération semi carbonique en vendanges entières afin d’extraire un maximum d’arômes tout en conservant l’élégance du raisin gamay. »
Ce qui veut dire, qu’en 2015, il ne faut pas s’attendre à des vins de Beaujolais trop souples et gouleyants, mais plutôt des vins présents en bouche et tout en élégance, ce qui devient là de l’art.

Les vendanges en 2015 et les vins de France

Vendanges et millésime pour les vins de Loire

En Val de Loire, Emmanuel Manceau de EVENTS ACADEMY a parlé avec quelques vignerons de l’Anjou pour nous donner aussi des nouvelles rassurantes.

« Les vignerons ont eu un état sanitaire parfait des raisins, mais comme prévu, les volumes sont très faibles. Les vins blancs secs sont de grande tenue et ont, même pour la plupart, été vendangés un peu plus tôt que d’habitude. Les vins rouges ont une belle concentration car les raisins ont été vendangés bien mûrs.

La météo nous a été particulièrement favorable cette année avec de fortes températures en début de campagne mais beaucoup plus fraiches actuellement, donnant de l’équilibre à nos vins. Et 2015 pourra proposer des grands vins blancs liquoreux, si la météo se maintient, car pour l’instant, les tries de vendanges sont de grande qualité. »

Dans ce résumé, nous aimons la notion d’équilibre qui est annoncée. En effet, des vendanges trop mûres, dues à une météo trop généreuse donne certes de la puissance aux vins mais ne les maintient pas dans le temps. L’alchimie d’un grand vin au delà du terroir, est un savant et complexe équilibre entre le soleil, la pluie, la chaleur et la fraîcheur. Le tout mêlé d’un grand respect de la nature et des grandes compétences vigneronnes.

Vendanges et millésime pour les vins de Bordeaux

En Bordelais, Oliver Pechstein de IN VINO EVENT qui aime aller puiser les petites découvertes du Bordelais nous ramène aussi de grandes nouvelles.

« 2015 sera à marquer dans les annales. Des conditions printanières et estivales parfaites…du très beau temps, de la pluie juste sur la véraison (moment où le raisin commence à prendre la couleur qu’il aura à maturité = passage du vert au rouge ou jaune pour les blancs ou gris pour les rosés). La vigne a fait le reste…

De ce fait, c’est un millésime précoce, puisque la concentration en sucres a battu des records (12 jours d’avance). En effet, les premières vendanges ont commencé fin août pour certains. Les raisins étaient très sains avec une belle homogénéité. Resultats : des vins blancs secs qui explosent de fruit, des rouges aux couleurs déjà très noires avec des tanins élégants.Et nous venons juste de finir les liquoreux ou la qualité des tries a surpris plus d’un vigneron.»

Bref, encore un message très positif avec de l’équilibre, puisque la concentration en sucres s’est faite certes rapidement mais dans de bonnes conditions climatiques, mais on ne pouvait pas attendre moins des Bordelais qui sont par définition toujours positifs pour nous parler de leur millésime de l’année. Mais, là, nous retrouvons un véritable enthousiasme après 2012, 2013 assez décevants. Ces derniers seront des millésimes à boire rapidement, propos assez antinomiques pour des vins qui s’entendent généralement de garde.

Bon, joie dans les coeurs en attendant la joie de nos papilles. Et d’ici là, invitez vos amis à faire un peu le vide dans votre cave, 2015 arrive et il est en grande forme !

Partagez ce contenu