Devis


En cochant cette case, je confirme avoir lu et accepté la politique de confidentialité

Les champs marqués * sont obligatoires

Conformément à la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à Cinéréa, ou par mail à contact@cinerea.fr

Les Actualités de Cinéréa

La place du vin en entreprise

Publié le 11 septembre 2018, par Cinéréa dans Autour du vin


La notion de vin en entreprise rend de plus en plus frileux de dirigeants et de DRH car, il y a derrière le vin, le mot alcool et la peur d’être responsable d’un certain débordement dû à l’abus.

Le vin peut-il avoir sa place en entreprise ?

Cette position est louable mais en l’occurence, il faut distinguer dans la consommation de vin, la notion négative et positive. En effet, elle est négative quand elle renvoie à l’abus de boissons alcoolisées et est positive lorsqu’elle renvoie à la dégustation plaisir et à la connaissance du vin dans ses aspects les plus prestigieux. Bien entendu, cette dernière étant la condition la plus acceptable, nous allons démontrer que le vin en dégustation ouvre à la connaissance et au plaisir partagé et peut être un moyen de convivialité culturelle permettant à des salariés responsables de créer des moments d’échanges. 

Donc, comment le vin peut – il avoir sa place en entreprise dans un cadre réglementé tout en contrôlant la notion d’abus d’alcool ?

Ne pas mélanger tous les alcools : le vin est-il un alcool comme les autres ?

Le Décret n° 2014-754 du 1er juillet 2014 modifiant l’article R. 4228-20 du code du travail dit que l’employeur peut autoriser l’alcool sur le lieu de travail, mais seulement certains alcools et sous certaines conditions. Il peut aussi interdire tout alcool dans l’entreprise, pour raisons de sécurité.

La consommation des alcools suivants : vin, bière, cidre, poiré est autorisée par l’employeur au restaurant d’entreprise ou lors d’une occasion particulière (pot de départ, fête de fin d’année, etc.). Aucun autre alcool dit fort ne peut être autorisé.

L’employeur peut aussi décider de limiter ou d’interdire, pour la sécurité de ses salariés, toute consommation d’alcool sur le lieu de travail. Ces mesures sont destinées à limiter les risques d’accident, et doivent être proportionnées au but de sécurité recherché. Il est certain que la présence de vin pour des chauffeurs livreurs est à bannir.

C’est ainsi que les boissons les plus alcoolisées perdent du terrain lors des fameux pots d’entreprises, au profit des vins et champagnes. C’est la conclusion d’une récente étude réalisée par l’IFOP pour l’association P.S.R.E. (Promotion et suivi de la sécurité routière en entreprise).

La consommation des alcools forts et digestifs servis dans les pots d’entreprise a fortement reculé depuis 2008 alors que le vin et le champagne sont à l’honneur dans 93% des manifestations internes.

Mais, quand même 40% des salariés en France ne se voient plus proposer de boissons alcoolisées aux pots d’entreprise et près de 70% des dirigeants prennent des dispositions pour ne plus en mettre.

L’aspect culturel du Vin doit l’emporter 

Alors comment réconcilier le vin avec l’entreprise et rassurer les dirigeants d’entreprise pour proposer le vin dans un cadre responsable ? 

Les solutions : premièrement, il faut privilégier la qualité du vin servi, car quand le vin est bon, la notion de dégustation prend place sur la notion de consommation. Deuxièmement, il faut rendre le vin ludique et culturel, à savoir, le mettre au cœur d’une animation team building ou incentive par exemple. La notion de consommation sera ainsi inhibée par la notion ludique et culturelle. 

Le vin utilisé comme moyen de créer des échanges et de la convivialité dans le cadre de l’entreprise est le métier de Cinerea International qui, avec ses distributeurs réalisent près de 1000 prestations par an auprès de tous les publics, de 10 à 1000 personnes en moyenne, et ce depuis 19 ans. Cela fait beaucoup de personnes qui ont ainsi vécu nos animations dites « oenoludiques ». Toutes ces animations se sont réalisées dans le cadre d’un séminaire, directement en interne ou dans une soirée entreprise clients.

Et, nous l’affirmons aujourd’hui haut et fort, depuis près de vingt ans,  nous eu aucun débordement. Et pourquoi ? La réponse est l’encadrement et l’animation qui est le contraire de l’Open bar et du service à volonté. 

La recette de dégustations réussies en entreprise.

Trois raisons principales se dégagent de ce constat probant :

1/ Mise en avant de la dégustation et non de la consommation : L’objet même de nos animations est la dégustation, non la consommation. La construction même de nos animations conforte la dégustation et l’écoute de nos sens. Néanmoins, il se dégage toujours du ludique et du culturel dans tous les scénarios et les mises en scène proposés. Ainsi, le vin, vu sous un aspect plus « intellectuel » perd de sa notion de produit contenant que de l’alcool. Nous en voulons pour preuve que même certains publics hostiles à l’alcool, donc au vin,  pour toutes les  raisons  du monde se sont pris au jeu, car le culturel et l’approche des animations invitaient à la découverte, donc à la dégustation. Après discussion, ils n’avaient pas eu l’impression d’enfreindre des règles car, les aspects culturels de la découverte et de la connaissance de soi avaient primé.

2/ Des animations limitées dans le temps : Les animations proposées  s’opèrent souvent avant ou pendant le dîner où l’accompagnement avec de la gastronomie s’avère nécessaire. Un temps fort d’animation autour du vin où tout le monde échange, pousse à la modération d’autant plus qu’elle est recommandée par l’animateur vin. Lui seul sait distiller avec compétence, la consommation responsable tout d’abord par le service raisonné dans le verre mais surtout par l’apport de connaissance de soi par la dégustation et de la connaissance culturelle par les petites histoires de la grande histoire du vin. 

Ainsi avec Vini Vegas®, Le Casino du vin, les participants dégustent certes le vin mais sont invités à parier après les indices géographiques, historiques et ludiques de l’animateur. Il y a aussi les jeux autour du vin en team building comme Wine Making Academy®. Le principe est de réaliser un vin d’assemblage, une étiquette et un plan marketing, ce qui  crée chez les participants une prise de conscience sur la qualité et donc, a pour effet de modérer leur consommation. Les participants restent dans le but à atteindre qui est de faire un bon produit marketing qui séduira un public de consommateurs choisi. Cela devient un team building sur le goût avec un produit fort en culture. 

La qualité des vins pousse aussi à la modération. Dans les Dégustations Tendances, les bars à vins thématisés, la découverte et le choix de nombreuses références de vins présents sur les bars invitent à la dégustation, donc à la modération. Chacun souhaite gouter un maximum de vin et donc restreint sa consommation. Et cette action rend les participants conviviaux mais toujours maitres de leurs actes et de leurs émotions.

3/ L’expérience de nos animateurs : L’attention portée à chacun est aussi un élément déterminant pour éviter tout débordement. Créer de la convivialité vraie est un métier dont Cinerea International s’est fait la spécialité. Un animateur vin professionnel saura mener son animation pour éveiller les consciences et créer les échanges conviviaux sans pousser à la consommation.

Alors, pensez à CINÉRÉA International  pour mettre de la convivialité oenologique, de la découverte et du ludique et ce, comme dirait l’adage « Sans inquiétude, sans appréhension et sans hésitation”.

Ainsi, vivre le vin de manière ludique rendra plus agréable les moments de réunions ou de séminaires d’entreprises et feront dire aux salariés que la souplesse de leur entreprise est présente et que celle – ci n’est pas bornée, anti – sociale, voire anti – conviviale. C’est agréable lorsqu’une entreprise invite ses salariés à devenir responsable. Les materner peut les rendre au final souvent beaucoup plus irresponsables.

Et entre nous, un petit verre de vin désinhibe les comportements et permet souvent de dire plus facilement les choses importantes. Cela permet gentiment de désamorcer des situations qui pourraient grossir dans le non – dit.  

Et puis, pour les irréductibles dirigeants, CINÉRÉA International propose aussi des animations ludiques et originales sans vin mais avec des délicieux crus de Chocolat du Monde, des Fromages, des Cocktails de jus de fruits….

Partagez ce contenu