Devis

Les champs marqués * sont obligatoires

Conformément à la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à Cinéréa, ou par mail à contact@cinerea.fr

Les Actualités de Cinéréa

L’ ENGOUEMENT POUR LES BIERES ARTISANALES

Publié le 23 août 2016, par Cinéréa dans Autour du vin


La bière artisanale inscrite au patrimoine de France

Cinéréa International fut vraiment ravie de voir s’installer comme voisin, il y a 2 ans dans le 20ème arrondissement de Paris, une micro – brasserie artisanale nommée La Baleine. Nous avons été encore plus agréablement surpris de voir son développement s’accroitre fortement. Certes, la qualité de ses produits est présente mais, La Baleine surfe et nage sur l’engouement des français pour les bières artisanales, qui devient un véritable phénomène culturel.
En moins de dix ans, les bières artisanales sont passées du presque néant à l’abondance la plus totale. C’est bien simple, chaque semaine une nouvelle recette sort de cuves françaises, et chaque mois une nouvelle marque se lance. Et depuis 2014, Paris a même son festival des bières artisanales avec la Paris Beer Week.

Blanche, bonde, brune ou ambrée au caractère souvent bien trempé, pur malt plus ou moins torréfié ou bières produites avec diverses autres céréales, selon une recette traditionnelle ou des créations originales, avec ajouts de levures spéciales ou non, d’épices ou autres artifices, de houblon ou pas, non filtrées, souvent refermentées en bouteilles et embouteillées ou mises en fûts sans additifs, totalement bio ou pas; bref les bières artisanales ont vraiment le vent en poupe au point d’être maintenant inscrites, comme le vin, au patrimoine de France.
De plus, la France a des atouts à mettre en valeur en matière de bière : Pour l’orge par exemple, qui est transformée en malt, la France est le premier exportateur mondial et 7 bières sur 10 consommées en France sont d’origine française. Notre savoir-faire s’impose et un petit Cocorico en ces temps complexes est toujours le bienvenu.

Vin bio et bière artisanale, des valeurs communes

Il est très étonnant de voir que les bières artisanales suivent le même mouvement et la même tendance aujourd’hui que les vins bio. En effet, le monde du vin se révolutionne aussi à vue d’oeil avec des produits bio de plus en plus précis, parce que les consommateurs deviennent avertis, curieux, cherchent des goûts différents, des produits de meilleurs qualité et souvent vendus en circuits courts. Fini les vins militants, tous les vignerons prennent conscience de faire des vins et surtout produire une viticulture la plus saine possible.
Il faut aussi rappeler que le plus important n’est pas que la bière ou le vin soit bio mais que cela soit bon, mais, la promesse se vérifie de plus en plus chaque année, par la maitrise des vignerons et brasseurs talentueux.

Et de plus, qu’est ce que l’équipe Cinéréa apprend : c’est que de nombreuses brasseries sont créées par des personnes qui viennent de l’œnologie ou du champagne. Là, cela devient un phénomène à approfondir. Il est vrai maintenant qu’entre la bière artisanale et le vin, il y a beaucoup de valeurs communes, même si le vin est moins élaboré en une recette, comme peut l’être la bière. Mais il y a encore beaucoup de choses à créer dans ce monde de la bière artisanale.

En effet, brasser… c’est de l’art ! On ne le soupçonne pas toujours, mais un brasseur a des compétences de parfumeur tout autant que des talents de chef cuisinier et d’alchimiste. Du choix de l’eau à celui du malt, du houblon et des levures, sa production dépend des assemblages qu’il compose. Sans parler de ceux qui utilisent d’autres matières que l’orge maltées (Epeautre, riz, blé…). Tout brasseur dispose de 80 à 100 malts différents, torréfiés ou non. Il existe 150 variétés de houblon dans le monde, et un choix presque tout aussi large de levures, si bien que la recette de chaque brasseur est unique. Sans parler de la technique de brassage. Une chose est sûre : le temps de brassage d’une bière artisanale dure de six à huit semaines, contre cinq jours en moyenne pour une bière industrielle.

Reste que la bière artisanale française doit encore capitaliser sur cette soif d’authenticité, se créer un patrimoine et une histoire comme les Trappistes de Belgique, ou les Ales anglaises. Quand on parle du vin français, c’est de la culture, alors que quand on parle de bière en général, ce n’est que de l’alcool. Alors, c’est un nouveau patrimoine qui doit se faire mousser et se faire connaitre.

BEER ACADEMY par CINEREA, une approche ludique des bières artisanales.

Cinéréa International ne pouvait donc passer à côté de cette tendance nouvelle, car au delà du fait que la bière soit un produit complexe comme le vin, comme vu précédemment, il fallait modestement essayer de la positionner sur un plan ludique et événementiel, en dehors des pauvres clichés donnés par le monde sportif.

Alors, après avoir dégusté et imaginé plusieurs scénarios avec Bruno Torrès, le maitre brasseur de la Baleine, Cinéréa a créé BEER ACADEMY®. Issue des mêmes concepts que WINE MAKING ACADEMY®et CHAMP ACADEMY,®l’animation BEER ACADEMY® réussit à combiner une expérience originale avec la découverte du monde de la bière artisanale et un projet marketing à réaliser en commun lors d’un team building d’entreprise. En effet, BEER ACADEMY ® propose cette expérience originale, qui n’existe nulle part ailleurs, celle d’assembler différentes bières blanches, blondes, ambrées et brunes pour la réalisation d’un produit unique. Les résultats sont succulents et impressionnants. Le tout aidé d’un scénario ludique et dynamique pour vivre un apéritif très mousseux en émotions et en divertissement.

Partagez ce contenu